Les courses

 Semi-nocturne

• Départ de la première course : 16h00
• 8 courses au cours de cette réunion, départ toutes les demi-heures
• Départ de la dernière course : 20h00
• Rien ne vaut le direct pour apprécier la tension et les frissons que peuvent procurer les courses de galop. Venez vibrer et encourager vos chevaux dans les tribunes et même jusqu’au bord des pistes l’hippodrome. La réunion de courses vous offrira un spectacle tout au long des 8 épreuves.

A partir de 16h00, début des courses, programme intense avec une course Listed et une course de Groupe :

Image4

• Début des opérations :

Les jockeys sont au vestiaire, et revêtent leur casaque qui porte les couleurs du propriétaire du cheval qu’ils vont monter. Munis de leur selle, ils sont ainsi préparés pour « faire leur poids », car ils doivent monter le cheval exactement au poids indiqué sur le programme.
• Pesée officielle :

La salle des balances est en effervescence : chaque jockey doit se présenter au commissaire pour faire enregistrer et valider son poids avant la course. Le poids que doit porter le cheval est indiqué dans les conditions de courses figurant au programme et fait l’objet d’un contrôle rigoureux.
• Rond de présentation :

Les premiers chevaux défilent sur cet endroit à la fois solennel, magique, plein de tensions et d’espoirs, lieu de rencontre avec le public, avec les propriétaires, les entraîneurs et les jockeys concentrés sur leur épreuve, moment de vérité. En plus du spectacle, de moment revêt un caractère très technique qui prend en compte les attentes du propriétaire et de l’entraîneur, en fonction des aptitudes du cheval, de son degré de préparation et de forme, et du talent professionnel du jockey à comprendre et à se conformer aux exigences des uns et des autres.
• Les jockeys montent à cheval :

Depuis le matin, le cheval sait qu’il va participer à une course. Les gestes, la préparation, le van, le voyage… il connaît tout cela, qui le conduira à ce moment précis où il devra se mesurer à ses congénères. Les jockeys sont mis en selle et prennent leur premier contact avec leur cheval, le rassure.
• Les chevaux se rendent au départ :

Sortie sur l’impeccable tapis vert et moelleux. Calmement, au rythme du galop de promenade, dit « galop de chasse », la piste défile lentement sous les sabots des chevaux jusqu’à l’arrivée à proximité des boîtes de départ.
• L’entrée dans les boîtes :

L’équipe technique est en place. Dans le calme et l’ordre, les jockeys mettent les chevaux en cercle sous les ordres du starter, en attendant d’être pris en mains par les « pousseurs » qui vont les accompagner avec maîtrise et assurance dans la stalle de départ correspondant au numéro à la corde qui a été tiré au sort la veille de la course.
• Le départ :

Le dernier cheval vient de prendre place dans la stalle… silence concentré… c’est parti : comme un coup de fusil, dans un claquement sec, caractéristique, les portes s’ouvrent promptement et libèrent les athlètes qui se propulsent hors des boîtes sur le magnifique tapis vert pour quelques deux minutes vers le poteau de la victoire.
• Le parcours :

Les concurrents gardent leur ligne de sortie pendant 200m avant de s’intégrer prudemment dans un peloton ramassé. Les bottes se touchent, chacun est attentif à éviter toute bousculade brusque qui pourrait être fatale et entraîner des chutes toujours dangereuses pour les hommes et les chevaux. Hommes et chevaux sont tendus vers un seul objectif : la victoire ! Il faut éviter toute perte inutile de terrain et d’énergie. Chaque jockey doit apprécier la réserve d’énergie et d’aptitude qui reste à son cheval pour finir la course dans les meilleures conditions, respecter les ordres et s’envoler vers le poteau d’arrivée.
• La dernière ligne droite et l’arrivée :

Le jockey équilibre son cheval et cherche à le positionner de manière à pouvoir défendre sa meilleure chance. Il faut décider de partir tôt, ou plus tard selon les ordres, les aptitudes du cheval et le train qui aura été imprimé pendant le parcours. C’est le professionnalisme du jockey qui joue à ce moment de la course. Il libère le cheval et le lance dans la lutte avec ses concurrents, l’accompagnant et le soutenant de plus en plus fermement. C’est la qualité du cheval qui est à l’épreuve : il faut lutter sans relâche, pousser encore et encore jusqu’au poteau.
• Le retour aux balances :

C’est en reprenant leur souffle que les chevaux regagnent l’enceinte des balances après la course, où ils sont susceptibles d’être soumis à tout contrôle. L’ordre d’arrivée et la régularité de la course sont étudiés précisément par les commissaires en fonction, avant d’être validés par la clôture des opérations. Dans le rond de présentation, les propriétaires et les entraîneurs attendent les premiers athlètes. Arrivés au Rond, les jockeys dessellent et leur livrent quelques éléments du déroulement de la course, puis ils se rendent immédiatement à la pesée de contrôle et repartent pour se préparer pour la prochaine course.
Quelque tension et deux minutes seulement pour prouver son talent, après avoir consacré des heures, des jours, des mois d’entraînement quotidien, patient, intensif. Il n’y a qu’un premier…

Depuis 1843, le Prix de Diane Longines est la course la plus attendue de la saison pour toutes les pouliches de 3 ans du monde.

Sur la distance de 2100m et avec 1 million d’euros de dotations, c’est une épreuve de Groupe I exceptionnelle, préparée depuis des mois, pour un titre qu’elles ne peuvent disputer qu’une seule fois dans leur vie !

Rendez-vous à Chantilly le dimanche 19 juin 2016 pour assister au sacre de la meilleure pouliche de 3 ans !